Espace Pro

COMPRENDRE

Les fondements théoriques

La sophrologie Caycédienne s'appuie sur quatre fondements théoriques. Découvrez-les en détails.

La conscience


Selon le Dr. Caycedo la conscience humaine est voilée. Notre vie est surtout orientée vers le monde extérieur, et notre vie intérieure est devenue une inconnue. L’existence est dirigée par nos conditionnements, automatismes ou instincts. C’est seulement grâce à une méthode d’entraînement à caractère contemplatif et méditatif que peut se produire le « dévoilement » de notre conscience. Alfonso Caycedo définit la conscience humaine comme la force responsable de l’intégration de toutes les structures de l’existence de l’être. Il ne s’agit pas seulement de prendre conscience d’une réalité externe ou interne, il s’agit d’une force de cohésion qui intègre le corps, l’esprit, ainsi que toutes les structures responsables de l’existence de l’être humain. La sophrologie distingue trois états de la conscience.

Les trois états de la conscience

  • La conscience pathologique : c’est la conscience « malade » où la vision du monde est altérée,
  • La conscience ordinaire : conforme à la norme, à la moyenne, c’est la conscience ordinaire, autrement dit, notre état habituel, quotidien. C’est dans cet état que vit la plupart des êtres humains,
  • La conscience sophronique : Il s’agit d’un état particulier de conscience, que l’on peut ressentir parfois dans un moment d’harmonie avec soi et/ou avec son environnement, un instant d’émotion créative. Le but de la sophrologie est d’inscrire cet état transitoire dans la continuité.

Son but est de dévoiler, conquérir et transformer notre conscience pour vivre une existence positive et pleine de valeurs.